Annuaire urbanisme | Stats de trafic| Soumettre un site | Contact

 

L'affichage numérique dynamique extérieur tarde à envahir les villes

Révolution annoncée depuis une trentaine d'années au moins, l'explosion des écrans, moniteurs, murs vidéos et bornes interactives dans le paysage extérieur des villes n'a pas encore eu lieue. De nombreux observateurs, journalistes et urbanistes avaient prévenu qu'il y aurait des écrans partout (murs des édifices, quais de métro, stations d'autobus, intersections des rues, poteaux électriques, parcs, pistes cyclables, etc. etc.), ce qui changerait à jamais le visage des municipalités. Certes, les aéroports, les stations d'essence, les restaurants, les usines et les hôpitaux ont entrepris le virage à fond. Mais il suffit de se promener dans les centre-villes de Montréal, Ottawa, Gatineau, Sherbrooke ou Québec pour s'apercevoir que les dispositifs ADN répondant à des besoins "municipaux" demeurent encore peu répandus à l'extérieur. Quels sont les obstacles qui freinent actuellement le déploiement de ces équipement tous azimuts dans le paysage urbain en 2019?

Montréal Affichage Numérique Extérieur

#1 Le coût : La première raison, sans aucun doute, réside dans le prix à payer. Alors que les observateurs croyaient que le prix des équipements allait diminuer au fil des ans et des déploiements, c'est le contraire qui s'est produit. Le fait est que les écrans et kiosques interactifs sont des appareils de plus en plus complexes, plus fins, plus riches en couleurs, plus résistants aux violents changements de température, plus fiables et plus durables. Cela a forcément un prix et les municipalités ont du mal à acheter les équipements. Un simple panneau mural (extérieur 4 saisons) de 3 mètres de diagonale peut coûter 8.000$ (incluant la configuration et l'installation), cela sans considérer l'entretien ultérieur. Les villes préfèrent donc souvent épargner et déployer plutôt un imprimé rétro-éclairé (affiche d'imprimerie grand format) pour une fraction du prix.

#2 L'entretien : S'ils sont plus durables que jamais, les appareils d'affichage numérique extérieur ont tout de même besoin d'entretien. Il y a bien sûr le remplacement de fusibles, cristaux, lampes, composantes électroniques, etc.). Mais ils ont aussi besoin d'être nettoyés et cela impose des tâches supplémentaires aux employés municipaux. Sinon, le contrat d'entretien d'un équipement peut être accordé au fournisseur mais cela représente des coûts supplémentaires. Il faut aussi mentionner le vandalisme... En effet, les graffitis et/ou les bris ne sont pas toujours anecdotiques et les municipalités ne possèdent généralement aucune couverture d'assurance sur ces appareils-là. Soit un col bleu doit nettoyer l'équipement, soit un technicien réaliser des réparations. Finalement, il faut aussi mentionner les piles. Si la plupart des systèmes conçus pour une utilisation extérieure sont équipés de batteries de secours en cas de panne électrique, celles-ci ne sont pas éternelles. Quelqu'un devra régulièrement se rendre sur chaque site, tester l'état des piles, et les remplacer par des neuves si nécéssaire.

#3 La complexité informatique : Certes les possibilités sont plus étendues que jamais, mais la configuration et la résolution des bogues est compliquée. Spécialement en considérant la complexification constante des logiciels tandis que les concepteurs rivalisent les uns avec les autres pour étendre toujours plus les capacités d'affichage numérique pour proposer mieux que leurs compétiteurs. Donc, des fonctionnalités, mais aussi des méthodes de livraison du signal qui exigent de la rapidité et du codage supplémentaire, souvent. A tel point que pour économiser du temps, des clients optent encore pour livrer un simple disque dvd et l'introduire directement dans le lecteur interne de l'appareil d'affichage numérique (comme cela se faisait au tournant de l'an 2000).

#4 La création des contenus : Un équipement c'est bien, mais on diffuse quoi? Diffuser des données et des annonces en temps réel exige aussi une enveloppe ad hoc sur le plan visuel. Ou encore le traitement et le broadcasting de photos et vidéos. Cela ne se fabrique pas tout seul et à moins d'avoir déjà les moyens de créer ces visuels à l'interne (peu de villes disposent de tels moyens de communication a priori), les écrans dispendieux resteront muets et/ou sans contenus neufs durant de longues périodes de temps. Ce qui lassera vos concitoyens.

#5 La réglementation municipale : Les écrans d'affichage numérique et les bornes interactives doivent respecter les réglements (souvent rigides et laissant peu de place à l'interprétation ou l'innovation) en matière d'affichage extérieur (au même titre que les communications imprimées). S'il est par exemple souvent interdit à un commerçant de pouvoir installer un "sandwich board" sur le trottoir devant son commerce, il en va de même pour une borne interactive. Les autorités municipales doivent se conformer à leurs propres réglements ou encore soumettre des dérogations au conseil pour faire autoriser leur présence. Cela représente du temps, de la paperasse, et bien souvent aussi des consultations citoyennes. Il faut comprendre que les villes québécoises n'ont pas été pensées autrefois pour accueillir les technologies d'affichage numérique du futur.

#6 L'hiver : Malgré la fiabilité de plus en plus sensationnelle des appareils par rapport aux conditions hivernales, il demeure qu'ils ne sont pas à 100% infaillibles. Le moindre défaut de fabrication ou erreur d'installation peut figer ou compromettre le fonctionnement d'un dspositif entier. En effet, la quasi totalité des dysfonctionnements surviennent durant les périodes de froid intense. A cela, il faut ajouter que les opérations de déneigement occasionnent des accidents. Il n'est pas rare que des employés municipaux abîment une borne interactive ou un panneau d'affichage numérique. Le fait que vos appareils soient auto-chauffants et auto-dégivrants ne signifie pas qu'ils sont invulnérables.

Borne interactive en hiver à Montréal


Affichage Numérique ITESMEDIA : Manufacturier, concepteur de logiciel et installateur d'équipement d'affichage dynamique numérique, borne interactive, mur vidéo et terminal interactif d'utilisation intuitive. Votre municipalité est à la recherche de solutions d'affichage fonctionnant 12 mois par année et nécéssitant peu d'entretien et de configuration? Notre équipe d'experts vous fait profiter d'une expérience étendue pour répondre aux besoin des villes d'aujourd'hui au Québec. 1 866 553-5462

Écran d'affichage numérique extérieur à l'Assomption

 

 

 


 
 Liens publicitaires