Annuaire urbanisme | Stats de trafic| Soumettre un site | Contact

 

Bureaux à louer Repentigny et Trois-Rrivières - Des dizaines d'unités disponibles dont les dimensions varient de 1.500 à 40.000 pieds carrés. Choix de localisations avantageuse sur ou à côté des principales artères commerciales, négociation de baux simplifiée et plusieurs projets immobiliers en cours de construction sur des terrains stratégiquement bien situés. Services de nettoyage (entretien ménager), déneigement régulier des stationnements, marches et rampes d'accès pour fauteuils roulants, urgence 24 heures en cas de panne électrique, refoulement d'égout, problème de plomberie etc. Nos baux commerciaux incluent une assurance de base pour protéger vos inventaires et biens informatiques. Nous vous proposons aussi les services d'un designer d'intérieur professionnel pour concevoir vos plans et aménagements au besoin. www.bel-rive.com

Bureaux à louer Repentigny

Bureaux à louer au Québec - Courtage rapide d'espaces commerciaux à louer dans la province s'adressant principalement aux entreprises à la recherche de bureaux aménagés, magasins de vente au détail, restaurants etc. à partir d'aussi peu que 7$ le pied carré. Nous disposons d'un stock d'espaces à louer qui se renouvelle sans cesse de semaine en semaine pour faire profiter à notre clientèle des localisations les plus optimales pour le développement de leurs affaires. Contact direct avec le propriétaire du bâtiment et formule de bail clef-en-main pour accélérer le traitement ainsi que votre installation dans vos nouveaux locaux. Vous disposez d'un multiplex ou d'espace résiduel à louer? Veuillez communiquer avec l'un de nos agents pour une consultation sans frais.

Courtier espaces à louer

-----------------------------------------------------------

À savoir sur les bureaux à louer et le bail commercial

Les entrepreneurs moins expérimentés qui démarrent ou élargissent les activités de leurs PME sont parfois déroutés par la loi, la réglementation et la terminologie employée. C'est pourquoi il est préférable d'obtenir un court avis juridique auprès d'un notaire ou d'un avocat spécialisé en droit des affaires avant de mettre sa signature au bas d'un contrat de location. Voici quelques généralités :

#1 La durée est généralement de 3 à 10 ans. Il est certes possible de signer au mois, à l'année ou pour 2 ans mais vous les meilleures conditions s'obtiennent à long terme.

#2 Les locateurs tentent de se protéger en cas de retard au niveau de la disponibilité des lieux. Il ne s'agira pas forcément de mauvaise foi. La loi prévoit certaines mesures en cas d'événement imprévu, accident, sinistre, lieux scellés temporairement par la police suite à un incident criminel... Dans ces cas, et dépendamment des événements, le propriétaire est tenu vous rembourser les jours ou mois perdus, vous offrir une relocalisation temporaire, défrayer les coûts de déménagement ou d'entreposage etc. Le hic, vous perdrez du temps, des ventes ou des occasions d'affaires plus difficilement chiffrables qui pourraient ne pas être entièrement couvertes par l'assurance du propriétaire. C'est pourquoi il est recommandé de planifier une zone tampon entre le moment de quitter vos lieux précédents et d'aménager les nouveaux.

#3 Le bail commercial tout inclus a la cote car il s'implifie vos démarches et vous fait gagner du temps. Le loyer peut notamment inclure l'entretien ménager, le déneigement, l'électricité, la raccordement à une centrale de surveillance, la taxe municipale commerciale, les réparations, le changement des ampoules et éléments défectueux du système d'éclairage, le nettoyage des tapis, etc. Cependant, il n'existe pas de véritable formule tout-inclus et il vaut mieux négocier l'ajout d'annexes si vous optez pour cette formule. Par exemple, pensez au lavage des vitres, l'entretien des fleurs extérieurs ou plantes d'intérieur, la pose des appareils de climatisation dans les fenêtres au printemps, le vidage des poubelles et corbeilles de bureau, la disposition des bacs de recyclage... Autant de petites tâches qui autrement pourraient vous pourrir la vie autant que celle de vos employés. Attention : un simple accord verbal, même en présence de témoins, a peu de valeur en cas de litige devant le tribunal.

#4 Le bail hypernet s'adresse généralement aux locataires d'un bâtiment industriel. Cela les oblige à payer toutes les taxes, réparations, entretien et modifications à l'édifice. Évitez d'opter pour un hypernet si vous devez partager les lieux avec un ou d'autres locataires car la faillite de l'un d'eux pourrait pour conduire à devoir assumer seul l'ensemble de ces frais. Dans un tel cas, le bail à loyer proportionnel est recommandé et votre responsabilité sera sous contrôle. Ce type de contrat s'adresse notamment aux dépanneurs, boutiques, firmes professionnelles...

#5 La clause d'indexation pré-établie mettra votre entreprise à l'abri des fluctuations immobilières et hausses de taxes, chauffage, électricité etc dans le cas d'un bail fixe tout-inclus. Nul ne connaît l'avenir d'avance et il peut être téméraire d'imaginer que l'indice IPC ou l'inflation de la taxation municipale demeurera stable. Un négociation serrée pourrait vous faire profiter d'importantes économies d'exploitation à long terme.

#6 Le renouvellement n'est pas garanti : sachez que lorsque arrive la fin de votre contrat, le propriétaire de l'édifice n'est pas obligé par la loi de vous louer l'espace à nouveau. Il pourrait par exemple décider d'un changement complet de vocation du bâtiment ou encore vous en expulser pour permettre à un voisin locataire d'élargir ses lieux d'affaires ou bureaux. Pour vous protéger, la première étape est de faire parvenir (par courrier recommandé) un avis d'intention de renouvellement 1 an AVANT la fin de votre entente. La deuxième étape est d'inclure une garantie de pré-entente de renouvellement automatique au moment initial. Cela ne vous garantira pas à 100% de pouvoir remettre la main sur vos espaces mais facilitera grandement vos leviers de renégociation en vous posant comme un locataire de premier plan pour le propriétaire de l'édifice. Attention cependant, des frais de résillation seront à prévoir si vous décidiez de quitter plutôt que renouveller.

#7 Et si le propriétaire faisait faillite? Les lieux pourraient être saisis par des créanciers et ensuite opérés par ceux-ci ou revendus. Pour vous protéger contre les perturbations (ex: une réduction de la qualité des services sur place), il est incontournable d'avoir une clause dite de "non-perturbation" qui forcera le créancier à respecter entièrement l'entente ou sinon s'exposer à vous payer des dommages. C'est aussi une raison de plus de ne jamais prendre d'entente verbale avec votre partenaire de location initial.

#8 Demander copie de la preuve d'assurances du locateur et la déposer au contrat. Un geste simple qui pourrait sauver gros. Même si vous disposez d'une assurance d'entreprise complètement étanche (www.courtierendirect.com), la responsabilité des aires communes incombe au proprio. Votre marchandise pourrait ne pas être couverte si un vol ou un sinistre se produisait au quai de déchargement partagé par tous les autres locataires. Ou encore, un client qui glisse sur la glace devant la porte de votre commerce et se blesse sérieusement en hiver pourrait déterminer que sa blessure est le résultat d'une négligence grave. Or, celui-ci pourrait possiblement vous poursuivre en estimant que vous avez une responsabilité partagée avec le proprio, d'autant plus que celui-ci ne dispose pas d'une couverture conforme. Une cour pourrait vous condamner d'abord à payer pour la blessure et il vous faudrait ensuite poursuivre votre locateur pour réclamer remboursement. Finalement, sachez que les améliorations au bâtiment que vous pourriez faire de votre propre poche pour votre commerce pourraient ne pas vous "appartenir" si vous ignorez qu'un document appellé "lettre de travail" est juridiquement nécessaire pour vous attribuer la possession des différents éléments. Vérifiez les clauses du contrat et si possible faites-les inscrire à la protection de l'édifice.

#9 L'entretien ménager : louer des bureaux avec service de nettoyage inclus est certes alléchant mais encore faut-il savoir qui seront les personnes qui exécuteront lesdites tâches ménagères. Si votre agence immobilière commerciale opte pour une entreprise d'assainissment et d'entretien extérieure selon la règle du plus bas soumissionnaire, vous pourriez voir débarquer des gens en pleine nuit sans références et dont les antécédents criminels n'ont pas été vérifiés. Vol, vandalisme, espionnage sont autant d'événements fâcheux pouvant se produire dans vos bureaux de location durant votre absence. Pour se protéger, la meilleure manière demeure de choisir vous-même la compagnie de nettoyage et de faire valider ce choix par votre police d'assurance ou celle du locateur.

#10 Les systèmes CVAC : il s'agit du système de ventilation par lequel peut à la fois transiter la climatisation, le chauffage et la purification de l'air. Si vous n'y connaissez rien, le propriétaire d'une tour à bureaux pourrait avoir avantage à profiter d'un calendrier d'entretien ne correspondant pas aux normes de salubrité de l'air ou encore à ne pas respecter le cahier de charge recommandé par le manufacturier ou la RBQ. Demandez le document d'entretien et faites vous-même le suivi et vous permettra de profiter d'une qualité de l'air, de chauffage et de climatisation optimal.

#11 La provision pour les améliorations : un montant est prévu sur les baux à long terme pour assurer la maintenance des équipements couvrant l'usure des tapis, le vieillissement de la peinture ou encore le remplacement de la céramique des cabinets d'aisance. Un montant prévu trop bas pourrait aboutir à ce que vous deviez vous-même payer les travaux de rafraîchissement car la cour n'agira que dans les cas d'insalubrité et non pas au niveau de l'esthétisme. Au moment de visiter vos locaux, réfléchissez et demandez-vous si la peinture ou le carrellage risque de vous donner encore pleine satisfaction dans 5 ans. L'avantage d'une bonne provision pourrait aussi vous permettre d'épargner au final car le coût des travaux de réno pourrait être à moitié partagé entre vous et le locateur qui emploiera sa propre main-d'oeuvres plutôt que d'y aller avec un entrepreneur externe. Il y a donc des avantages considérables à négocier sa provision à la hausse.

#12 Le cautionnement : un propriétaire prudent vous demandera des garanties personnelles ou financières pour s'assurer que le loyer sera payé. Vous pourriez par exemple devoir déposer une somme d'argent en fiducie couvrant de 3 à 12 mois de loyer. Ou encore devoir placer l'équité de votre maison en garantie et ne pas pouvoir la vendre sans autorisation. Cependant, bonne nouvelle : dans l'environnement économique actuel hyper compétitif, les propriétaires d'espaces commerciaux, et particulièrement ceux de bureaux à louer, font actuellement preuve d'une souplesse plus prononcée que jamais. Il n'est pas impossible de décrocher un contrat de location avec une caution de seulement 1 mois au dépôt. Tout est négociable et un courtier pourrait pouvoir vous procurer de précieux conseils en la matière.

Bureau à louer Vieux-Montréal

 


 
 Liens publicitaires

Ordre des urbanistes du Québec

www.ouq.qc.ca

---